Faire son « come-back » après une pause

Publié le 24-05-2017 |
Présenté par

Après quatre ans passés chez JPMorgan à Londres dans l’équipe de taux, Marie Tran Ba Huy, 31 ans aujourd’hui, a eu envie de passer à autre chose : « J’étais tentée par une aventure entrepreneuriale. » Finalement, cette Polytechnicienne aussi diplômée de HEC fera un « break » de trois ans : deux pour se consacrer à son projet et un pour s’occuper de sa fille. « Au terme de cette période, j’ai eu envie de revenir dans la finance. J’étais restée en contact avec mon manager qui m’a parlé du programme ReEntry ». ReEntry a démarré en 2013 chez JPMorgan aux Etats-Unis avant d’être étendu à Londres, puis à Bournemouth. L’objectif est original : permettre à des financiers (ayant exercé chez JPMorgan ou ailleurs) qui ont fait une pause professionnelle supérieure à deux ans de revenir dans le monde du travail. En mai 2016, Marie Tran Ba Huy décide de se porter candidate et est retenue. Mais ce n’est pas automatique. « Il ne s’agit pas d’attirer des cohortes importantes à l’image des ‘internships’ (stages), avertit Laetitia Craig, responsable de ReEntry chez JPMorgan. Notre volonté est de préserver le côté niche du dispositif et de permettre à un vivier de talents inexploités de revenir dans l’univers de l’entreprise. » La banque ne communique pas de chiffres. « Il y a un procédé d’ajustement entre les besoins de la banque et les compétences des candidats, explique la responsable. Quand nous avons démarré le pilote dans la région Europe, Moyen-Orient, Afrique en 2015, il ne concernait que la gestion d’actifs et un domaine spécifique de la banque de financement et d’investissement (BFI). L’année suivante, le programme s’est étendu à l’informatique, des fonctions ‘corporate’, la gestion d’actifs et la BFI. »

Sur le même sujet :