Gérant d’actifs des assureurs, métier créatif

Publié le 11-01-2018 |
Présenté par

Pour moi, ancien analyste, rejoindre l’asset management a été synonyme d’ouverture d’esprit et de responsabilités accrues : pour prendre des décisions d’investissement, il faut une bonne culture générale économique, ainsi qu’un bon esprit de synthèse et critique sur les informations collectées », témoigne Eric Biassette, 51 ans, responsable de la gestion actions pour compte de tiers chez Generali Investments Europe. Après son diplôme de l’université Paris-Dauphine, ce financier a exercé une dizaine d’années comme analyste financier au sein d’une banque, avant de bifurquer en 2000 vers la gestion d’actifs chez Generali. L’évolution des risques, la désintermédiation du financement, la période de taux bas poussent les filiales de gestion d’actifs des groupes d’assurance à se doter de profils « matheux » et d’ingénieurs capable de modéliser des placements adaptés...

Sur le même sujet :