La Société Générale cadre sa première rupture conventionnelle collective

Publié le 22-02-2018 |
Présenté par

Alexandre Garabedian

 

2.135 suppressions de postes restent à mener d'ici à fin 2020 dans le réseau. Un accord est soumis à la signature des élus du personnel.

Fin novembre, la Société Générale avait annoncé 300 fermetures d’agences supplémentaires d’ici à fin 2020 et la suppression de 900 postes de front office dans son réseau de banque de détail en France (BDDF). Pour gérer cette restructuration, la banque a présenté le 20 février aux organisations syndicales un projet d’accord social applicable à compter du 1er juin. La signature des syndicats est espérée dans les tout prochains jours...

Sur le même sujet :