Banquiers d’affaires « made in » génération Z

Publié le 09-05-2018 |
Présenté par

Yves Rivoal


Pour avoir une chance d’intégrer ce métier exigeant, le stage est un passage obligé pour les financiers en herbe.

 

« Je savais que les stages en M&A [fusions-acquisitions, NDLR] étaient très prisés et que les boutiques et les banques recrutaient tôt pour sécuriser leurs postes de stagiaires. J’ai donc envoyé mes candidatures en octobre, soit trois mois avant le début de mon stage. » La prévoyance d’Arthur Demey, 24 ans, alors qu’il était en année de césure du programme grande école de l’Edhec, s’est avérée payante...

Sur le même sujet :